A propos

Tout ce qu’il faut savoir sur Max lui-même !

A propos du site

Le site a été crée le 10 mars 2002 et tournait avant sur un simple serveur perso chez Wanadoo. Du coup l’adresse était : http://perso.wanadoo.fr/maxlefou-lesite/. Sur fond vitrail filigrane avec des boutons jaunes et du texte en style Atari, Des news toutes bêtes… pas terrible quoi… Max a retrouvé quelques archives de son ancien site qu’il a mis à disposition du public lors des 10 ans du site.

Le site a ensuite commencé a évoluer en prenant un nom. Grâce à un de mes cousins qui m’a fait découvrir Ulimit, Mon site est devenu http://www.maxlefou.fr.st/. Cette adresse-ci subsistera jusqu’en 2012…

Six mois plus tard environ, le design change totalement, sur fond noir avec un peu de dessins mangas par ci par là… Puis peu après, les boutons du menu deviennent en Flash… En même temps, tous les mois, la page principale avait une intro en Flash qui changeait tous les mois. Elles étaient toutes visibles sur SheezyART, n’étant plus d’utilité mais fort marrantes 😜… Jusqu’à la fermeture sans préavis de SheezyArt. Arf…

Malheureusement, Max n’a pu sauver aucune archive de ses intros. Sauf une, et c’est une des moins biens. Pas de chance… 🙁

Le site après prenant de l’ampleur et de la place difficile à gérer avec un serveur de 100Mo, De nouveaux serveurs, la plupart offerts par Lycos, et l’un d’eux offert par un fan, a permis de donner le jour aux mini-sites comme celui du RPG Zelda ou de la 34e Dimension. Ces sites restèrent longtemps en activité, à part celui de Parodial Kombat qui s’est arrêté, faute de temps et moyens…

Puis Max change son ADSL et la troque contre une NeufBox. L’ancienne adresse Wanadoo se change en http://maxlefou.neuf.fr/. C’est déjà plus pratique pour donner des liens directs sur les forums…

En même temps, le forum de Max prend naissance sur le serveur Lycos de Parodial Kombat, du fait qu’il n’y a ni place ni base de données pour le mettre sur le serveur principal… C’est les années 2000 mon coco, les serveurs MySQL ça courrait pas encore les hébergeurs de pages persos… 😆

Puis par une combine et parce que Max en avait marre de Lycos qui merdait tout le temps, Certains mini-sites déménagent sur un autre serveur Neuf… Le site allait sombrer dans le craquage total… jusqu’au jour, jour où ou la Nintendo DS sortit en France, où Max fit la connaissance de Eurower, l’hébergeur parfait pour le site. Ni une ni deux, max demande un serveur, l’obtient et l’adresse change enfin en http://maxlefou.eurower.net/. De plus, ayant assez de place, tout se trouve sur le serveur : le site, les mini-sites et même le forum… Et pratiquement tout de suite après, Max investit dans un .net ! maxlefou.fr.st devient maxlefou.net ! Il y a également zeldarpg.maxlefou.net pour le RPG Zelda, 34d.maxlefou.net sur la 34e dimension, remixes.maxlefou.net pour les remixes, etc… La pépinière était lancée.

Malheureusement, Max se fait truander son .net par un pirateur de noms de domaines sans scrupules et est forcé de le troquer contre un .com. Depuis, maxlefou.net devient maxlefou.com

Plus tard, en 2009, Max arrête le web à l’ancienne pour passer au proto-web 2.0 et intègre un système en PHP/MySQL nommé PHPBoost. La première mouture tourne sur la 2.0 puis évolue sur la 3… C’est cette dernière qui ramène à Max le Parodyland Award du meilleur site Internet en 2011 !!

(Pardon pour les images manquantes dans la capture d’écran ci-contre. Archive.org fait un boulot formidable mais pas parfait)

Malheureusement, quelques temps plus tard, le site est la cible de spammeurs qui arrivent à s’en prendre à son site malgré les protections. De plus, une version 4 de PHPBoost arrive, mais le convertisseur ne donne pas d’effets concluants en interne, sans parler du ton condescendant des codeurs du moteur. Cela rebute Max au point de penser à prendre un autre moteur. Son choix s’arrête sur WordPress. L’apprentissage et les tests sur ce moteur, bien que longs et pénibles par moments, se révèleront finalement concluants !

Max remarque au passage que Eurower tarde à augmenter son quota de 300Mo pour son site pour le changer à 4 Go ! (ils finiront par le faire mais trop tard) Fatigué, il décide de profiter de la mise à jour sur WordPress pour louer un serveur directement chez son fournisseur de nom de domaine. Le site devient donc définitivement maxlefou.com. Ses sous-domaines pointent vers d’autres mini-sites qui présentent ses projets (cavestory.maxlefou.com pour la traduction de Cave Story, jmf.maxlefou.com pour le portail de la production, etc…) Le site déménage complètement en fin septembre 2013 et un hangout sur Google+ est lancé pour cet événement où Max est en webcam, déguisé en Ness. Il abandonne l’idée d’un forum et construit à la place une page Facebook pour Parodial Kombat. L’ancien site sur eurower reste quand même en ligne jusqu’à la fin de l’année 2013 et depuis cela, maxlefou.eurower.net redirige directement sur maxlefou.com.

Le style de design utilisé par son site se retrouve soudainement à l’abandon par son développeur en 2014. Fatigué (encore une fois) et le design du site roulant au gaz, (licence GPL) Max fait un fork du design pour le maintenir à jour, ce qui lui donne de solides connaissances en CSS, HTML JS et même un peu de PHP.

Le développeur original répond toujours aux abonnés absents (malgré l’évidence de son activité sur GitHub) mais Max continue à maintenir le design personellement, pour son site, mais aussi pour ceux qui voudraient le même design. (Max a ajouté quelques petites conneries pour sa version personnelle) En outre, il ouvre en 2018 l’accès au public à son serveur Discord et un coin « Parodial Kombat » (nommé #parodies-🇫🇷) y est aménagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.