Fiche de Max

Max et MarioNom : MAX LE FOU
Vrai Nom : Julien-Maxime
Né le : 2 Mars
Taille : 1m80
Poids : 88 Kg
Cheveux : Bruns (blancs par endroits)
Yeux : Bleus
Location actuelle : Quelque part au sud de Bordeaux
Spécialités : parodieur, dessinateur, cosplayer, étasoeur.
État de famille : Concubinage, Parents séparés, un demi-frère nommé Léo, une demi-sœur nommée Tara
Aime : Certains fromages, Les mangas, les BD, la japanimation, Nintendo, le furry art, les poneys, les jeux vidéos, sa fiancée, les filles, les traps, les grosses poitrines, les petites poitrines, les poitrines normales, le heavy metal, Weird Al Yankovic, dessiner, faire des parodies, jouer et collectionner des instruments de musique.
Aime pas : Certains fromages, les légumes, les araignées, les insectes, les gens trop sérieux (ou pas assez quand il le faut), les kaïras, la discrimination, la scatologie, le système actuel

Et si mon caractère vous plait pas, tant pis, je fais ce que j’veux, bordel de m…

MAX

Biographie

Partie 1 : Le tout début…

C’est le 2 Mars 1982 que le monde a eu le malheur de voir la naissance de Max le Fou, qui a fait son premier bide humoristique en public (en arrivant à poil tout rouge et violet, devant des types en blanc qui voulaient lui donner une fessée parce qu’il était laid comme une Harley sans roues et sans guidon, et personne a rigolé! Ils ont même chialé)… Son destin a-t-il été scellé le jour où il a chuté sur un rempart de château et qu’il s’est ouvert le crâne ? Ou bien est-ce son manque de succès auprès des filles ? Ou bien est-ce une manipulation extraterrestre? Ou bien le psychologue qui avait dit qu’il avait des symptômes d’autisme avait raison?? En tout cas, il a débloqué grave depuis qu’il est tout petit !

Promu dans les listes « freak » « mec bizarre » « intello d’apparence » et « geek ascendant nerd » de la maternelle jusqu’au lycée, il était la tête de turc favorite de pratiquement toutes ses classes de primaire, de collège et même un peu du lycée. Il s’est pris d’une grande passion pour le ClubDo et surtout pour les Animes qui passaient. En 1991, il tomba sur une Nintendo à Noël et son destin de Nintendomaniaque se scella. Il devint un des plus gros fanatiques de Mario (du moins c’est ce qu’on disait dans son école primaire, où on le surnommait bizarrement « Nintendo »). A 17 ans, il commença sérieusement le dessin et commença a avoir des projets de BD. et à 18 ans, il tomba réellement fanatique d’un anime qui a beaucoup de mal à sortir en France : Moon Guardian (Mamotte Shugogetten). (Il en devient fan autant que pour les Tiny Toons quand il avait 12 ans)… De là, il commença son étude pour apprendre le japonais, tout seul sans prendre de cours à une école ! Folie, quand tu nous tiens…

Partie 2 : L’arrivée sur le net…

Max le Fou disait toujours dans son adolescence « Internet? Ce truc aura jamais ma peau! ». Et pourtant il commença tout de même à naviguer sur le net en fin 2000. Au début, ses exploits n’étaient pas terrible (juste une collec d’images d’animes en jpeg). Et à l’époque, il avait les veuch longs et y avait que le Heavy-Metal et les mangas qu’il aimait. Mais ce peu de navigation lui fit changer d’avis sur sa vision du web !

C’est en voyant des sites sur Zelda qu’il décida de ressortir la N64 qui croupissait chez lui sous la poussière et qu’il acheta Zelda 64 Ocarina of Time. Ce jeu lui a tellement plu qu’il commença à écrire ce que les fans appellent une « FanFiction » ou fanfic.

Il commença à écrire sa première et célèbre fanfic « Legend of Zelda, L’ultime Menace » qui mettait en scène Ganondorf possèdant le masque Majora. Une première dans le domaine des fanfics françaises! Elle fut d’abord envoyée chez Zelda-World qui ne connut qu’un petit succès… Entre temps, Max le Fou commençait à écrire des chansons de Metal sur les animes et commença à former un groupe (où il ne fut que le seul membre du début à la fin) qui se nommait « Beetle Slayer ».

Puis un jour, miné par la séparation de ses parents en juin 2001, Max le Fou abandonna son projet « Beetle Slayer », se coupa les tifs et commença à écrire quelques parodies pour passer le temps. Il écrivit « Smells Like Flatley’s Feet », « Télérama à la con » (qu’il publia sur son tout premier site web, un fansite sur Lycos consacré à Mamotte Shugogetten), et son plus fort succès des années 2001 et 2002, « Zelda Rap Mix » qui le propulsa au rang de parodieur officiel, au côtés de Dr Willy et Choum.

Un jour, un jeune Zeldamaniaque du nom de Speaker demanda à Max si il pouvait mettre sa fanfic « L’ultime Menace » sur son site. Max accepta, comme Zelda-World lui faisait les gros yeux inexplicablement… La fanfic eut un succès tellement phénomenal que, le 6 juin 2002, Max le Fou remporta l’Award d’or de la meilleure fanfic de Zelda-Legend. Sa première vraie victoire du net…

Max le Fou composa « Rally Vincent » entre-temps, inspiré par le manga Gunsmith Cats dont on lui avait prêté l’intégrale… Il ouvrit son site de parodies le 20 Mars 2002.
Il continua ses parodies et boucla son 1er album en avril 2002.

Max le Fou en profita pour parler à Speaker de son site. Bientôt, et durant 5 mois, Max le Fou avait un tiers du site rien que pour lui!!! (Note de Max: J’en demandais pas tant, quand même!!) Depuis, Zelda-Legend ramena pleins de fans au site de Max, pour y retrouver « Zelda Rap Mix » ainsi que les autres titres qui débarquèrent…

Partie 3 : Le cercle des Parodieurs du net…

Max le Fou continua sa tournée tout le long de l’année 2002 et fit son premier concert Live…chez ses grand-parents à Noël! Il put ce jour-là etrenner son accordéon, hommage rendu à un parodieur inconnu en france, Weird Al Yankovic, dont Max était fan…

En chemin, il croisa Dr Willy, un parodieur, un collègue, qui avait croisé Choum. Un échange de lien, et la popularité des deux « parodistes » augmenta…

Puis, un jour, Max rencontra Steven Galy, alias « Steefleur » ou « Steef » pour les intimes. Max le Fou accepta de lui enseigner l’art de la parodie et de faire un site. Il rencontra Max le Fou en personne pour ce projet en février 2003. La première rencontre de fan…
Gràce à Max le Fou, Steefleur commença son boulot de parodieur et croisa Dr Willy à son tour (Gràce à Max? Va savoir…).

Un jour, Max rencontra Dark_Lili sur MSN, une parodieuse québécoise jolie comme tout, fan de Max. Max en tomba amoureux, Lili tomba amoureuse de Max, et les deux artistes se déclarèrent mutuellement leur flamme le 14 Juillet 2003…

Max rejoignit Steefleur à Beziers durant le mois d’Aout 2003. Il n’a pas ramené grand chose de là-bas, a part leur version de Chin2.mpeg, pas encore dispo actuellement…

Le demi-frère de Max naquit le 19 Octobre 2003…

Partie 4 : Amour, Poils et Radio…

Pendant ce temps, Max tomba fou dingue d’un comic-strip sur internet appelé Sabrina-Online. Ce fut le déclic : il se lança dans le furry art, mais sans pour autant abandonner le japon et les mangas. Il fait a présent partie de la soixantaine d’artistes furry français dans le monde. Entre-temps, Dark_LiLi le plaque, et ses contacts MSN augmentaient dangereusement ; Max dut fermer son site a cause de tout cela, ayant subi une grande dépression à ce moment. Heureusement, en pensant au parcours de Renaud Séchan qui avait surmonté ce problème, Max pensa a ses fans et réouvrit le site une semaine après, en grand secret. Son MSN resta cependant fermé et décida de ne plus jamais le rendre public.
Quelques jours plus tard, il tomba amoureux d’une bordelaise appelée Christine et surnommée Jade. Et depuis juillet 2004, ils vivent ensemble…

Le reste de l’année passa doucement, sans trop de parodies… Puis, un jour, Dorian, l’administrateur d’une radio web appelée PunkRadio, le contacta pour lui demander quelques parodies, pour les diffuser sur sa radio… Une semaine plus tard, Il proposa à Max d’animer une émission de Radio sur sa Radio, en lui laissant carte blanche… La première émission passa le 9 janvier 2005…

Malheureusement la radio n’eut pas le succès escompté et après avoir entre-temps changé de nom pour WattFM, puis WaxFM, finit par claquer définitivement en juillet 2005…
Durant ce temps, deux projets se dessinèrent pour Max : D’abord la création d’une nouvelle version de son RPG de Zelda, graphiquement mieux, avec l’aide de ShadinK, une sorte de nouvel apprenti qui se charge de la programmation… Le 2e projet fut le déménagement de Max. Il finit de décider avec sa fiancée de quitter Paris pour s’installer dans les environs de Bordeaux… Il y arriva fin aout 2005..

En arrivant sur Bordeaux, Max fit connaissance avec Second Life, un an avant que les médias ne s’y intéressent. Il fit son perso à l’image de son personnage furry mais continue à faire des parodies. Il y finalise les albums Triple Neon et Ducken Cover. De plus, il obtient un Bac Pro MRIM en juin 2007

C’est vers ce moment là que Brian Gisborn (anciennement 1Bcil) rejoint le label indépendant JMF Prod. sous l’accord de Max. C’est le premier membre officiel de la JMF Prod. (Steefleur pourrait être le premier aussi, mais rien d’officiel n’a été signé)

Partie 5 : 10 albums plus tard

Max entame lentement sa seconde dizaine d’albums mais là il connait une petite descente. ça commence par le décès de son grand père en 2008, puis un parrain en janvier 2009 ; puis par sa révélation sur la fin du monde en 2012 qui le laissa perplexe, sans compter son projet de MMORPG sur la 34ème Dimension qui n’aboutit pas ; la suppression de son compte de Youtube et l’arrêt semi-forcé de sa carrière de Youtube poopeur. Néanmoins il tient bon et planifie sa remontée professionelle en s’engageant sur une formation pour le diplôme supérieur à sa qualif’, toujours en quête de boulot… Mais, étant tombé dans le mauvais coin pour cela, cette formation se déroula de manière chaotique qui amena notre fou à la « olskool-punk-attitude » et à une tendance alcoolique très légère… Pour dire tout net noir sur blanc, il atrappe une grave dépression. Sous le coup de la colère, il composa une parodie sur le sujet… et, via le punk rock, redescendit vers ses premières armours musicales : le Hard Rock et le Metal. Certaines de ses parodies reflètent également cette tendance… Cette descente aux enfers a duré jusqu’au bout puisque les effets de la dépression lui ont fait rater le diplôme supérieur…

Il a aussi un nouveau tatouage en 2009 représentant Pepé le Putois et Fifi la Fume sur l’épaule droite… Un tatouage qu’il avait voulu depuis son enfance…De plus, cette même année, il part pour la première fois à Tokyo ! Ce voyage lui laissa un tel souvenir qu’il eut un long blues à son retour en France. De par cela, il compose « C’est vraiment un autre monde », en hommage à la capitale japonaise.

La série de la 34D étant désertée par les trois quarts des doubleurs, Max a réfléchi à une approche complètement différente pour la saison 2. Le format passe de mp3 à celui de Visual Novel, l’histoire est racontée à la 1ère personne par Max et les textes sont écrits avec l’aide de Brian Gisborn. La réception du public fut assez partagée. Beaucoup d’entre eux regrettent le format mp3 mais sont ravis de voir une arrivée et préparation mieux gerée des épisodes (qui prenaient parfois des années à venir).

Max commence son 15è album en 2010. Ses logiciels de production ont changé avec le temps, Max privilégiant de plus en plus le libre et l’open-source. Max se remet souvent en question et remarque des similitudes entre son « attitude générale » et divers symptômes autistiques et du syndrôme d’Asperger. En attendant de trouver une réponse officielle de son état, il l’appelle avec amusement « aspergisme »…

Début 2011, pour tromper son ennui, Max écrit en deux semaines un eroge nommé « Kare wa Kanojo » et le publie en cachette sur le web. C’est son premier projet réservé à un public vraiment adulte. A 28 ans passé, Max ressent un changement dans son style, mais il fait avec…

Mais ceci est une autre histoire…

Partie 6 : Le futur…

Qui peut prévoir le futur?… Pas Max, en tout cas!… Aux dernières nouvelles, il continue ses parodies dans un rythme variable, il vit toujours avec Jade, Il continue à dessiner de temps en temps, du furry et du manga et hante toujours les serveurs de Second Life de temps à autres… Max va-t-il y propulser Steefleur? Va-t-il un jour regarder un épisode de Doraemon? Va-t-il se concevoir une fursuit? Va-t-il se tatouer un Hello Kitty sur la fesse droite? ou sur la gauche? Et surtout…va-t-il continuer ses parodies?…
That is the question… ou plutôt, Shitsumon desu

Détails bonus

25 faits sur moi

  1. Je n’ai jamais joué à WoW sur les serveurs officiels.
  2. Je suis fan inconditionnel de Nintendo depuis l’age de 7 ans.
  3. Je bouffe du saucisson avec du Nutella en même temps et je trouve ça bon.
  4. Je n’ai jamais obtenu d’emploi par l’aide de Pole-Emploi.
  5. J’ai une attirance incontrôlable pour tout ce qui a du mauve clair.
  6. Je suis toujours furry, même si je me suis détaché du fandom.
  7. J’ai déjà fait du cosplay, et même du crossdressing.
  8. J’aime pas le sport en général
  9. Je prends toujours un starter eau dans Pokémon.
  10. Je n’ai jamais cru aux accusations de pédophilie sur Michael Jackson.
  11. Je refuse d’être considéré comme un drogué d’Apple, même si j’ai un iPod…
  12. J’ai un niveau assez bas en japonais oral alors que j’ai commencé seul l’apprentissage depuis 2001
  13. Je suis devenu bilingue anglais d’abord grâce à Zelda II sur NES et le magazine Nintendo Player, ensuite grâce à l’école, et enfin grâce à Second Life et Internet.
  14. J’ai toujours été de nature indépendante, sans pour autant renier ma famille.
  15. Je me mets à pleurer pour de vrai quand une fille de manga pleure (si le jeu d’acteur est assez convaincant)
  16. Plus un truc est impopulaire, plus il m’intéresse. Quel que soit le domaine.
  17. Je me suis fait virer d’un onsen à Tokyo à cause de mes tatouages alors que je connaissais très bien la loi en question (j’avais juste oublié sur le moment oO )
  18. Je peux faire de très bonnes imitations (Gollum, Wario, Kermit, certains doubleurs français,…)
  19. J’adore hurler des chansons de J-pop dans ma bagnole
  20. J’ai la sale habitude de me bouffer les ongles et des bouts de peau. J’ai plusieurs fois tenté de me débarrasser de cette habitude, mais en vain.
  21. Dans ma vie j’ai eu le béguin pour une quinzaine de filles et suis tombé réellement amoureux 4 fois… et si on compte les personnages fictifs, ce dernier chiffre monte à 23 !
  22. Mes parents avaient si peu de tabous sur le sexe envers moi qu’ils me fournissaient des préservatifs dès l’âge de 14 ans !
  23. J’ai tenté quelques coupes de cheveux semi-extravagantes tels que les cheveux longs, les cheveux courts avec la mèche de padawan et la banane rockabilly.
  24. Mon alimentation a toujours été bizarre et je n’ai jamais pu totalement soigner cette bizarrerie. Le pire est que je survis comme ça pour l’instant !
  25. Je déteste mon « ventre de pervers » comme je l’appelle : rond et poilu

Remerciements et notes importantes

Je tiens à remercier d’abord tous les artistes qui ont fait les musiques originales qui ont donné la base à mes parodies. Puis je remercie aussi tous les Mangakas, les Otakus et les Japan Lovers (et à la limite aussi les Fétichistes du Hentai… ^^) qui m’ont soutenu ou pas, ainsi qu’a ma famille et mes potes pour leur support, et aussi à Zelda-Legend.com de m’avoir fait connaitre un tout petit peu plus sur le net

Et aussi a vous. Car sans vous je ne serais jamais allé aussi loin dans le domaine des parodies. Je tiens à vous remercier, mes fans. Grâce à vous, je crois que j’ai « réussi »…

Je tiens enfin à préciser que je ne touche absolument aucun profit de ces parodies, qu’elles ont été réalisées dans un but non lucratif ! Et que si un jour je ferai des shows en live, l’entrée sera gratuite ! Je dis ça au cas où y a un des artistes cités plus haut qui tombe sur mon site. C’est du fair use ! J’espère que je lui aura mis les points sur les ni…
Les noms et titres cités dans mes parodies sont des marques déposées par leurs auteurs respectifs…
Les textes de mes parodies sont protégées sous la licence Creative Commons.

Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.