Elizabeth

Chanson originale : Steam Powered Giraffe « Honeybee »
Manga/jeu concerné : Bioshock Infinite
Paroles de : Max le Fou

J’ai toujours eu du mal à trouver des idées de parodies basées sur Bioshock. En attendant, il y a déjà celle là qui dépeint plus ou moins les pensées de Booker Dewitt et de Comstock, notamment envers Elizabeth… Instrumental par Nathan Zeligman

PAROLES

Enlever la fille pour effacer une dette
Ce serait une mince petite affaire
C’est c’que j’croyais, j’y croyais

Ce sera simple d’aller là bas
Dans cette statue qui surplombe Columbia
C’est c’que j’croyais

Oh, Tes yeux bleus m’ont foudroyé
Mais j’ignorais total’ment qui t’étais
Pour toi j’aurais donné toutes mes vies
Oh
My…

Pour se perdre dans
L’infini (x2)

Créer une ville qui toucherait les nuages
Facile comme devenir prophète et sage
C’est c’que j’croyais, j’y croyais

T’enfermer dans cette tour qui aspire les pouvoirs
Tu te laisseras faire, matins et soirs
C’est c’que j’croyais

Oh, T’es l’salut d’l’humanité
Tu étais ma fille et ma protégée
Pour toi j’aurais donné toutes mes vies
Oh
My…

Pour se perdre dans
L’infini (x2)

Dewitt Comstock, mais qui est qui
Qu’est-ce que je fous dans ce bouiboui
Avec mes plasmides
Tes failles dans la nuit

Dewitt Comstock, mais qui est qui
C’est un baptème qui le décide
Face à mon ennemi
La Vox Populi

L’infini (x2)